Association Départementale des RAdiotamateurs au service de la SECurité Civile --- Siège social: Préfecture de la Vienne

Une Passion: La Radio - Un Idéal: Servir

l'Association Départementale des Radioamateurs au service de la Sécurité Civile de la Vienne l' ADRASEC 86, a été crée le 1 Mars 1985.
Les statuts sont déposés à la Préfecture de la Vienne le 8 Mars 1985 sous le n ° W86 3000954 avec parution au Journal Officiel du 11 Mars 1985.
Actuellement, l'ADRASEC 86 regroupe 21 radioamateurs de la Vienne bénévoles, dûment autorisés et accrédités.

 

 

La Fédération FNRASEC

Les Zones de la FNRASEC

Les Associations ADRASEC

Radio Sans Frontières

-

Les Moyens Radioamateurs

Plan SATER

-

Liens PAGES OMs

•Sommaire du site

Pour en savoir plus sur:

La Radio en SPELEO

Les Coordonnées U.T.M

La Météo Marine Martinique

liste INTERVENTIONS

Opération CIGOGNES

 

Retour ADRASEC-86
Retour site F8AU
www.fnrasec.org

 

 

Retour au SOMMAIRE

 

 

Contact

©RASEC

 

R A D I O A M A T E U R S et ACTIONS de SECOURS

MOYENS DE TRANSMISSIONS  

A la suite des récentes catastrophes ( tremblement de terre à Mexico, inondations à Nîmes etc ) les radioamateurs ont encore prouvé qu'ils pouvaient mettre en oeuvre dans des délais très courts des moyens de télécommunications performants.

Pour transmettre une information d'un lieu à un autre et donc mettre en place des moyens adaptés, un radioamateur doit résoudre deux problèmes:

  • - Sur quelle distance faut-il transmettre?.
  • - Quel mode de transmission faut-il utiliser ?. (Parole,écrit, image, ...etc)

DISTANCE

Le problème de la distance se résout par le choix de la fréquence à utiliser.

La communauté des radioamateurs est le seul organisme dans le monde à disposer d'un éventail de fréquences permettant de faire des liaisons à courte distance ainsi que d'avoir une couverture mondiale

Les cas des moyennes et grandes distances est couvert par ce que l'on appelle les hautes fréquences (HF). Pour cela, les radioamateurs disposent de 8 bandes de fréquences comprises entre 1,8 et 30 Mégahertz.

Le cas des courtes distances (jusqu'à quelques centaines de kilomètres) est couvert par les très hautes fréquences (VHF, UHF).

Ces bandes de fréquences sont utilisées pour des communications directes (quelques dizaines de kilomètres) ou au travers de relais automatiques permettant des liaisons à quelques centaines de kilomètres.

MODE DE TRANSMISSION

Une fois le support de transmission choisi (c'est à dire la fréquence), le radioamateur choisira le mode de transmission;

  • - La télégraphie (morse)
  • - La téléphonie
  • - Les transmissions de données (message écrit)
  • - La télévision (image)

La télégraphie (morse) est le plus ancien des modes de transmission. Celui-ci est le plus souvent utilisé pour les transmissions à grandes distances ou dans des conditions difficiles.

La téléphonie. Deux principaux types sont en usage chez les radioamateurs :

  • -la BLU (bande latérale unique)
  • -la FM (modulation de fréquence)

La BLU est particulièrement utilisée en HF et la FM en VHF / UHF principalement en mobile.

Les transmissions de données permettent de transmettre des informations écrites ou des liaisons entre ordinateurs. Il y a quelques années était en service le télétype mais il est détrôné à l'heure actuelle par le "Packet-Radio". Ce moyen de transmission très performant permet de transmettre sans erreur et utilise un protocole X25 en usage dans les centraux téléphoniques les plus modernes.

La télévision. Sur les bandes UHF (400 Mhz et au dessus) les radioamateurs disposent également de la possibilité de transmettre des images TV couleurs ou noir et blanc. Sur les bandes de fréquences plus basses (HF), ils ont également la possibilité de transmettre des images fixes (Télévision à balayage lent SSTV) car la transmission nécessite quelques secondes.

Toutes les combinaisons possibles entre les moyens et les modes de transmissions à la disposition des radioamateurs leur permettent de résoudre à peu près à tous les problèmes de communication qui peuvent se présenter lors d'une catastrophe.

Lors de ces situations, seuls les radioamateurs avec leurs nombreuses possibilités, leur multitude d'appareils, leur souplesse d'utilisation, leur connaissance des phénomènes radioélectriques, leur rapidité de mise en œuvre permettent une action efficace dans les premiers moments d'une catastrophe, là où il est nécessaire d'avoir le plus d'informations possibles.